Solomon's Justice

Les Ferdinands: Derrière Y2K

Expérimentation

Pendant des semaines, Lois s’investit dans la compréhension, la navigation et la création d’un secteur personnel dans le Digital Web. Fascinée par un univers de possibilités, elle avance rapidement dû à ses aptitudes naturelles qui se transposent facilement dans le Digital Web.

La quête

Cette expérimentation déclenche un Seeking, une période de transformation intense que tous les mages qui souhaitent avancer doivent traverser. Son avatar qui est de nature “Questing”, communique indirectement avec Lois l’urgence d’un problème qui se passera le premier janvier 2000.

Évidemment, Lois fait le lien rapidement avec le bug Y2K. Ses recherches s’avèrent infructueuses et après des jours de connexion en ligne sans donner signe de vie, Lois finit par aller chercher de l’aide après avoir repris conscience dans un conteneur à déchets à deux doigts de la déshydratation. Lois, malgré son échec, a tout de même une piste de solution. Elle est convaincue que le bug Y2K n’est pas ce que l’on dit et elle sait que la meilleure source d’information se trouvera dans le digital web au Spy’s demise.

Dans cette période, son appartement virtuel se retrouve avec une petite statuette de superman. Superman.jpg

Le Spy’s demise

Lois et Michael entrent littéralement dans le digital web à partir de l’appartement de Lois. Pour y entrer, il est nécessaire d’avoir une certaine compréhension de la sphère de correspondance. Arrivé dans le Web, Michael regarde dans l’avenir et voit l’icône de Lois exploser carrément au premier Janvier 2000. Il comprend la nature importante du danger.

Le groupe trouve son chemin jusqu’au Spy’s Demise après avoir traversé quelques environnements digitaux et, puisque c’est leur première fois, ils doivent faire quelque chose de ridicule devant les caméras d’une entrée qui ressemble à un corridor du USS Enterprise, très moderne et stylisé. Après s’être livrés à une prestation digne, les deux membres de la cabale sont admis et commencent à découvrir un monde virtuel très vivant.

Jessica
Jessica.jpg
La barman de Spy’s demise est une ex-technocrate, confirmant ainsi que certains sortent de la technocratie pour diverses raisons et survivent à l’expérience (peut-être grâce à la zone de non-agression qu’est le Spy’s demise). Elle confirme aussi que le bar est un peu dédié à ce canal de communication entre les traditions et les technocrates. Certaines traditions et la technocratie ont une présence permanente dans le digital web. Par exemple, 23 est un représentant technocrate qui répond aux questions sur les objectifs et répand la “nouvelle” technocratique.

John Courage
À la suggestion de Jessica, le groupe va éventuellement rencontrer l’agent “John”, aka “John Courage”. Une icône du monde de la conspiration et de l’intrique digitale; personne ne sait rien sur John Courage si ce n’est qu’il a été associé à toutes les factions à un moment ou à un autre dans les rumeurs. Il n’a aucune loyauté mesurable et personne ne le considère dans “son camp”. Cependant, tous les initiés lui reconnaissent une certaine “pertinence”, comme s’il était un prophète digital ou quelque chose du genre.

John se montre très pertinent.
“La clé du mystère de l’an 2000 se trouve dans les Ferdinands. Dans le web, les Ferdinands sont virtuellement inaltérable; et pourtant pour les comprendre il vous faudra les altérer. Je vous laisse tirer vos conclusions. Cette tâche vous mènera au cœur d’un complot qui doit être mis à nu, pour mon bien et le vôtre. Vous êtes la 7ième personne à qui je donne cette information, les 6 précédents; 2 technocrates et 4 adeptes, n’ont pas survécu une semaine avec ce fardeau.”

Le groupe quitte, mais non sans attirer l’attention de la technocratie qui suit le signal de sortie de Lois et Michael.

Le monde Réel

Durant cette mission, Padre et Jarred sont branchés au voyage virtuel comme des passagers. Ils voient à travers un casque qui ne donne pas la meilleure expérience. Ils sont cependant capables de participer en observant et en envoyant des messages texte au deux Cybernautes. Quant à lui, Fa Hai assure la sécurité physique de l’endroit. L’endroit choisi par les Fortune Cookies est le USS Intrepid, un porte-avion musée accosté à New York. Ducky, le modélisateur des Fortunes Cookies, est celui qui a emmené l’équipement, ce sont des caisses de hardware, de réseautique, un système de surveillance de l’endroit branché sur tout ce qu’il y a de disponible. Des armes, armures et explosifs en quantité. Les cookies révèlent ainsi un accès important et de l’armement en quantité importante et une volonté claire de s’investir corps et âme dans les projets communs.

Confrontation

Les technocrates débarquent en force, les coups de feu au bout du quai sonnent le début d’une séquence difficile où la cabale seule aurait été simplement pulvérisée, démolécularisée, anéantie. Heureusement, les fortunes cookies sont déployés aux complet à la surprise du groupe. Des hommes en noirs sont déjà sur le pont principal et arrivés du ciel, deux Hit Mark Génération 2 Génération 2 engagent le combat. La vision dans l’avenir et la technique du “plancher mou” permet au groupe d’éviter complètement l’un des cyborgs pendant quelques minutes. Les araignées robotiques déployées pourchassent le groupe pendant que Fa Hai et les Fortunes Cookies se battent sur le porte avion. Ishiro gagne du temps en levant des défenses, des champs de forces, et protégeant la fuite du groupe qui transporte un “Ferdinand” copié sur un disque externe. Padre se retrouve dans l’eau chaude à nager comme un poisson pourchassé par un homme en noir, alors que Jarred, après en avoir descendu un, se retrouve coupé des autres sur le quai qui explosa suite à un missile lancé par un homme en noir. Accéléré par Lucky Streak, le porteur du disque, Michael, fait son chemin jusqu’au bout du quai facilement et saute dans la voiture de Jimmy. Jimmy, dirigé par Lois qui s’est téléportée dans sa voiture de façon vulgaire, démontre des nerfs d’acier sous le stress de la situation; il écrase un Homme en noir et prend la fuite avec le groupe.

La technocratie envoie un hélicoptère stealth; le “Black bird” est armuré et armé jusqu’aux dents et au moment où il s’apprête à faire feu, Ducky transporte autour de lui tous les explosifs qu’il avait soigneusement déployés dans le USS Intrepid…

Solution et Finale

Avec le concours du docteur Walter Bishop, le groupe comprend ce que sont les Ferdinands. Walter crée une version physique de ce qui est essentiellement une bombe à retardement envoyant un choc neurologique important tuant tous ceux se trouvant dans le “Web” à un moment précis. Un rituel technocratique démesuré bonifié par la croyance forte dans le subconscient collectif créé par l’anodin “bug de l’an 2000”. Une vaste supercherie à l’échelle de la planète, ce qui rend possible une opération de grand nettoyage des ennemis de la technocratie…

Les virtuals adepts se mobilisent via une conférence donnée par les Fils de l’éther dans le spatio-port et les adeptes organisent un hack de groupe sur Autochtonia, la source de la bombe. Ce raid digital est un succès, 37 % des adeptes impliqués y perdent la vie. Le digital web est préservé, et la Société de Justice de Salomon fait raisonner son nom pour la première fois à l’échelle des traditions et gagne un appui sérieux chez les Virtual Adepts.

Comments

Wow, superbe résumé, good job Rémi!

Les Ferdinands: Derrière Y2K
Mathieu2650

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.