Solomon's Justice

La colère de Dieu

R.I.P Amatto Moretti

Eulogie

La mort d’Amato Moretti confirmée, la SJS se déplace pour l’enterrement de celui-ci. À coté de toute sa famille, Moretti aura donné sa vie dans le conflit impliquant la SJS, Wrath et la technocratie. Abattu simplement suite à sa capture par les technocrates, les enfants et la femme de Moretti massacrés et torturés par Gambino; il ne laisse derrière lui aucun survivant.

Lors de l’enterrement, la cabale prend la parole, tour à tour, Black Dahlia, Scion et Destiny sont présents. Jimmy au volant de la limousine. Le ciel est sombre en cette soirée d’avril 2002. Une pluie froide s’abat pendant la cérémonie.

Destiny dépose une gerbe de fleurs qui fleurira à l’anniversaire de tous les moments heureux de la vie de Moretti. Scion reste stoïque, la main sur le cœur: “Il était un soldat de dieu, un bon soldat.” prononce-t-il, une étrange détermination dans le regard.

Dahlia, se remémorant des circonstances similaires prononce ces paroles: “Parfois, la vérité peut être une prison. Comme beaucoup d’entre eux, il n’aura jamais tout à fait compris la vérité à laquelle il aura été exposé. Il aura donné sa vie et celle de ses proches pour un espoir, un espoir plus grand que sa personne. Tâchons de rendre justice à cette foi aveugle qu’il a placé en certains d’entre nous.”

Les regards se tournent vers Padre, il s’avance. La douleur est tellement grande que celui-ci vacille et s’effondre en pleurs sur sa tombe. Son esprit tourmenté se penche sur ses souvenirs, et nul n’est plus fort que le lien qui les a unis jusqu’à la mort.

L’éveil de Padre

Placé par le tout puissant sur la route d’un jeune Prêtre curieux, Amatto Moretti incarcéré en Italie pour atteinte à la pudeur et viols d’enfants, le père de famille enforceur pour la Cosa Nostra avoue des crimes qu’il n’a pas commis afin d’acheter la protection de sa famille. Padre à ce moment entend les prières incessantes de Moretti au delà de sa confession et est frappé d’une colère divine. Tel Jésus dans le temple, qu’un homme honnête, un citoyen presque modèle et un féroce croyant dans les valeurs du Christianisme soit ainsi utilisé comme un pantin pour couvrir un crime crapuleux choque son avatar et l’éveille violemment. Padre se voit empli d’une colère qui le submerge et sort de là pour aller confronter directement le parrain de la famille.

Comme tous les chefs de familles mafieux, le Parrain va à l’église tous les dimanches, mais ce jours-là, c’est Padre qui fait le sermon. Il attaque sur le plan de la justice, de la culpabilité, il dévisage le parrain qui ne bronche pas. Une fois le sermon terminé, le parrain reste derrière pour confronter le jeune prêtre; prêt à l’intimider comme il se doit.

Le jeune prêtre en éveil ne se rend pas compte des effets religieux qui l’accompagnent, mais à force d’arguments, de présence et de menace divine, il écrase la volonté du criminel notoire et celui-ci, à genoux, confesse ses crimes, demande la rédemption et lave de tout soupçon Amatto Moretti.

Moretti est libéré, mais les circonstances douteuses dans lesquelles il sort de la famille mafieuse ne lui laisse pas d’autre choix que de s’expatrier en Amérique, là où un cousin éloigné peut l’héberger.

La colère de dieu

En route pour le retour, Scion demande subitement a Jimmy d’arrêter la voiture. Personne ne comprend pourquoi, cependant, lorsque celui-ci met son pare-balle dans la voiture et charge ses pistolets en récitant des prières en latin, Dahlia comprend que Scion a décidé de quelque chose ou que le “tout puissant” lui a confié une sainte mission.

Sans comprendre pourquoi, Padre ressent aussi une forte volonté, celle de mettre fin à quelque chose, à un grand crime; à une profonde perversion. En éveil tous les deux, les deux religieux n’entendent pas la même chose et Padre ne sait pas s’il doit aider Scion, l’arrêter ou encore faire une toute autre chose.

Bad Boy remarque rapidement que la voiture s’est arrêtée directement devant la maison de la familles Gambino; qui célèbre cette journée l’anniversaire du Patriarche.

Après que Dhalia ait convaincu Destiny de trouver une façon de faire sortir les enfants, le groupe attaque carrément la maison Gambino. C’est un massacre. Pendant que Scion et Padre prennent la maison devant; Lois n’éprouve pas le moindre remord quand elle fait exploser une douzaine de personnes dans le spa d’une seule grenade.

En claire violation du Protocol, les membres présents de la SJS et des Sons of Anarchy exécutent, les uns après les autres, tous les membres de la famille Gambino. Certains en ville de l’extérieur pour l’anniversaire du père de la famille. Dahlia tue à travers le bâtiment, Padre découpe les gens au corps à corps et Scion n’hésite pas à invoquer la combustion spontanée. Lois est mortelle, créative et d’une froideur qui fait peur.

À chaque mort, le doute de Padre grandit, mais il continue à exécuter jusqu’à ce qu’il comprenne. L’Incubus qui hante la famille Gambino est lié à leur survie; Padre le voit paniquer lorsqu’il tourne ses sens vers l’Umbra. Ne voyant pas d’autre possibilité pour vaincre le démon une fois pour toutes, c’est avec une ferveur renouvelée qu’il s’exécute.

La fin de l’Incubus

C’est dans un hôpital de New-York que se terre le patriarche Gambino, pourrait-il survivre à son cancer terminal assez longtemps pour que l’incubus lui survive, nul ne le saura car Padre, les mains autour du cou d’un vieillard ayant plus d’une centaine de viols à son actif, met fin à cette malédiction une fois pour toute.

Comments

Mathieu2650

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.